11 juin 2007 - Intersyndicale Enseignement Supérieur- Recherche

mercredi 13 juin 2007
par  admin.midi-pyrenees

Compte rendu rapide de la réunion Intersyndicale
Sujet principal : loi sur l’Autonomie des Universités

- Informations recueillies

— Les "discussions" au ministère se font sans proposition précise du gouvernement. Sarkozy est à la commande et vient en personne dans les réunions des groupes de travail. Pecresse ne fait que la liaison.
Les orientations qui se dessinent sont : Un CA réduit à 20 membre dont 10 extérieurs, pas de prérogative pour les CS et CEVU, gestion des personnels par un Conseil Académique style CTP. Ce serait un point positif selon la CGT mais va avec une grosse inquiétude sur les statuts, est-ce que les ITAOS restent des fonctionnaires d’état ?

— Rumeurs et discours sur le recherche

Pecresse ne semble pas vouloir remettre en cause le "pacte".
Il est envisagé de ne plus créer de poste dans les EPST, sauf des CDD de 5 ans pour les jeunes chercheurs.
L’INRIA deviendrait EPIC.
Les concours ne se feraient plus par vagues mais au fil de l’année suivant les besoins.

— Ce qu’anticipe le CNRS

Le CNRS se positionne comme opérateur et comme agence de financement, sur un périmètre réduit. Les unités associées au CNRS ne seraient que dans les pôles universitaires de niveau mondial. Les labos avec de gros équipements seraient gérés par le CNRS les autres seulement associés et gérés par les Univ. Dans les labos des "petites" universités des équipes de recherche CNRS d’excellence pourraient être préservées, mais comme équipes autonomes au sein de labos Universitaires non associés (l’INRIA avait déjà mis en place ce genre de chose).
Pour le jeunes excellents le CNRS propose des CDD de 5 ans pour préparer les concours de prof. "tainure track"
Les comités de visite pour l’évaluation des labos ne seraient plus choisis avec le Comité National mais par l’AERES et ce dès cette année.
etc.

— Statut unique ?

Parmi les chantiers que veut le gouvernement à venir très rapidement (Juillet ?) il y a la discussion sur les statuts. Bien sûr les informations parlent d’un statut unique (chercheur, enseignant-chercheur) avec modulation des volumes d’enseignement.

— Réagir et vite

Discussion concernant les "Assises de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche" proposées par la CPU et la majorité des syndicats.
Réticences de nombreuses personnes concernant le fait de suivre la CPU. En réponse il a été dit que cela ne préjugeait pas des conclusions et qu’avant tout ce qui était recherché c’est de pouvoir avoir accès aux moyens (salles, banalisation de demies-journées, impression de documents etc.) que peuvent débloquer les présidents. La FSU appelle à ce que se soient des "Assises de lutte".
Localement, certains (SNESUP en particulier) veulent entrer en dialogue avec le gouvernement et veulent des réformes, ne croient plus en un rapport de force. D’autre (SUD-etudiant, FO) sont plus pour construire la confrontation. J’ai défendu l’idée que nous devons nous organiser, permettre des débats, produire des documents à diffuser. C’est ce qui permettra une confrontation si besoin et encadrera un peu ceux qui iront à la "négociation" si il y en a.
La décision a été de ne s’inscrire pour le moment dans aucun cadre si ce n’est celui de l’intersyndicale unie. On fera des réunions hebdomadaires et une AG des personnels universitaires est proposée.

- Calendrier

— lundi 18 juin
réunion de travail pour préparer tracs et transparents de présentation

— lundi 25 juin : 10h-12h - grand Auditorium de l’UPS
AG des personnel

Dimitri Peaucelle (bureau.midi-pyrenees À sncs.fr)


Annonces

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur