Les 20 propositions de la CPU

jeudi 26 avril 2007
par  Fabrice Leclerc

lettre aux membres des Conseils d’Administration des Universités de Nancy I, Nancy II et INPL

SNCS-FSU, SNESUP-FSU (Nancy1 & Nancy2), SNTRS-CGT, SNPTES-UNSA, SNPRES-FO, UNEF, SNASUB-FSU
- Sections de Nancy

A Mesdames et Messieurs les membres des Conseils d’Administration des Universités de Nancy I, Nancy II et INPL,

Vous avez certainement pris connaissance des 20 propositions de la CPU « L’université est une chance ».
Nous estimons que ces propositions sont destructrices par rapport aux missions d’enseignement supérieur et de recherche conférées aux Universités dans le cadre de la République Une et Indivisible.
Ces propositions ouvrent la voie à la privatisation de l’université avec toutes les conséquences pour les personnels en terme statutaire, mais aussi par rapport aux étudiants du point de vue de leur droit d’inscription, comme de la valeur nationale des diplômes et de leur reconnaissance dans les statuts et conventions collectives nationales.
En outre, avec ces propositions, la CPU voudrait reléguer les organismes publics nationaux de recherche que sont les EPST (CNRS, INSERM, INRA, INRIA, etc) à n’être que des subsidiaires des universités.

C’est pourquoi, nous avons décidé de vous informer par cette lettre afin qu’en tant qu’administrateur vous puissiez prendre toutes les initiatives que vous jugerez utiles. Nous vous joignons le texte que nous diffusons à l’ensemble des personnels et aux étudiants.

Veuillez croire, Madame, Monsieur, l’Administrateur en notre attachement en une Université Publique respectant les droits des personnels et des étudiants et recevoir nos salutations distinguées.


Navigation

Annonces