Renouvellement du CLAS en 2006

mercredi 7 février 2007
par  Luc Brossard

Programme électoral pour renouvellement CLAS Toulouse 2006

RENOUVELLEMENT du CLAS de TOULOUSE

Pour une politique sociale solidaire et un CNRS responsable

Ce matériel de vote vous permet de renouveler pour un mandat de trois ans le Conseil d’Administration (CA) du Comité Local d’Action Sociale (CLAS) du CNRS de Toulouse.

Le CNRS, le CAES et ...

L’action sociale au CNRS est gérée à deux niveaux :
- d’abord par le CNRS qui assure les prestations sociales qui dans d’autres administrations sont gérées au niveau ministériel ou interministériel (garde des jeunes enfants, aides exceptionnelles logement, restauration ...)
- ensuite par le CAES qui, par convention avec le CNRS, gère en lieu et place de celui-ci : prêts à l’accession à la propriété, prêts à la mobilité, prêts à l’amélioration de l’habitat, titres emploi services, chèques-vacances, subvention pour les séjours d’enfants. Il remplit, sur ses fonds propres, une fonction de Comité d’Entreprise (CE) pour la gestion des vacances et des loisirs y compris culturels des agents et de leurs familles. Le CAES a été créé en 1957 à la demande des syndicats du CNRS et gère en 2006 une dotation du CNRS de 5 Millions d’euros. Il développe une politique de solidarité qui doit permettre aux moins fortunés, grâce à des tarifs dégressifs, d’être subventionnés pour envoyer leurs enfants en vacances ou partir en famille, réaliser leurs "hobbies" ou activités sportives et culturelles préférées.
Le CAES, c’était aussi la gestion de la restauration jusqu’à ce qu’il en soit dépossédé par une direction du CNRS qui, aujourd’hui, sous prétexte d’appliquer les directives de la Commission Européenne, fait payer les repas des agents plus chers que ne le prévoyaient les accords sur la restauration.
Le CAES, c’est aussi cinq centres de vacances familiales (Aussois, Oléron, la villa Clythia à Fréjus, la villa Clément dans les Cévennes et la maison des Vosges), des séjours et/ou des voyages culturels proposés en partenariat avec d’autres organismes de vacances, des centres de vacances pour les enfants. Pour cela, 265 personnes travaillent pour le CAES : 72 agents CNRS lui sont affectés, 73 sont payés sur contrat CDI, les autres (chargés en général de l’animation) sont en contrats CDD d’usage à temps partiel, renouvelables chaque année.

... le CLAS de Toulouse

Le CLAS est au local ce que le CAES est au national. C’est donc une équipe de collègues (gestionnaires, techniciens, ingénieurs et chercheurs) qui sont à votre écoute et que vous élirez pour qu’ils développent les activités sociales, culturelles ou sportives que vous souhaitez pratiquer pendant vos loisirs. Ces multiples activités sont toutes subventionnées par décision du CA du CLAS :
· Un service de billetterie : cinémas notamment d’art et d’essai (Utopia, ABC), pièces de théâtre, concerts de musique classique (Halle aux grains, opéra) ou de jazz (lorsqu’ils ne sont pas trop chers !), danse, etc.
· Des activités sportives (courir, marathons de Toulouse et de Paris, foot, club de plongée sous marine, squash, golf), découvertes de soi (yoga, Feldenkraïs, etc.), culturelles (club Nicéphore de photo argentique et numérique, atelier théâtre) ou ludiques (bridge, œnologie, couture, etc.)
· Des voyages culturels organisés tous les deux ans (Egypte, Guatemala, Bilbao, Sicile et cette année les villes impériales du Maroc)
· Des loisirs éducatifs pour vos enfants : centre de loisirs éducatifs (CLE), séjour de ski, mini-camp et mini-séjour, séjour linguistique, fête de Noël
· Un repas des retraités, une revue annuelle "Rencontre", des prêts de matériel de bricolage, etc.

Ces activités ne seraient pas ce qu’elles sont sans le concours des deux gestionnaires à temps plein (Yannick et Valérie) agents CNRS. La délégation CNRS prend aussi en charge l’équipement informatique du CLAS, les photocopies, le timbrage du courrier, le téléphone, les fluides ainsi que l’entretien des locaux y compris ceux du ... défunt local préfabriqué du CLE.

Ensemble, agissons pour une politique sociale ambitieuse

La politique du gouvernement vise par tous les moyens à contrôler, voire à réduire la masse salariale et depuis 20 ans, la politique sociale au CNRS s’est rabougrie au point d’être devenue tout à fait insuffisante. Alors que les besoins sont pourtant de plus en plus importants, les jeunes embauchés ont de plus en plus de mal notamment pour se loger. Il n’y a quasiment plus de parc locatif mis à disposition des agents. Le "1 % logement" se réduit à 65 000 Euros pour tout le CNRS, alors que la masse salariale est de 1.5 Milliards ! Comment se loger à Toulouse, ville où les loyers explosent, comment faire garder de jeunes enfants quand il y a des listes d’attente en crèche de un à deux ans ? Comment les envoyer en vacances quand les salaires sont aussi bas ?
C’est aussi dans ce cadre que nous vous appelons à voter. Mais sans votre participation, si vous vous contentez de déléguer au bureau du CLAS la défense de vos besoins, il ne sera pas possible de reconquérir des droits à une vie plus digne. Plus que jamais, il faudra développer des actions collectives.

VOTEZ MASSIVEMENT POUR ... :

1. Faire participer les collègues : la participation du plus grand nombre est indispensable pour décider des choix de solidarité nécessaires. Aussi, nous nous engageons à vous proposer deux assemblées générales annuelles, en plus des demandes que vous pouvez déposer au secrétariat du CLAS.

2. Le Centre de Loisirs Educatifs (CLE). Nous avions prévu d’en faire rénover le local ainsi qu’à la demande de collègues les deux courts de tennis attenants (les fonds avaient été attribués). Malheureusement et malgré les nombreuses démarches de l’intersyndicale et de l’association écologique VERACRUZ, nous n’avons pas encore pu nous opposer au tracé de la Liaison Multimodale du grand Sud-Est (LMSE) qui va traverser le Campus. Ce tracé de TISSEO prévoit de raser les 2 courts de tennis et le CLE pour franchir le canal du Midi (classé au patrimoine de l’UNESCO) par un pont reliant le terminus du métro de Ramonville à St Orens, via le campus de Rangueil et le futur pôle Aerospace de Montaudran, tout en évitant l’UPS ! Nous sommes aussi opposés à ce projet car il ne permettra en rien d’améliorer les échanges entre l’UPS et le campus mais entraînera un accroissement démentiel du trafic automobile (voie de 25 m de large !) en "soulageant" la rocade. Par contre, avec le CLAS, nous soutenons les projets alternatifs de VERACRUZ et du SNCS d’une liaison uni-modale entre Montaudran et l’UPS (pistes cyclables et navette-bus en site propre, cf. la pétition en ligne pour obtenir une révision du projet à http://veracruz.over-blog.net/). Aussi, en votant massivement pour notre liste, vous manifesterez votre opposition au projet de TISSEO et vous permettrez au CNRS de conserver des terrains qu’il n’a pas voulu défendre (pour liquider un CLE à rénover ?) et au CAES de rénover ses terrains de tennis.

3. Mutualiser nos activités avec le SCAS de l’UPS (crèche, CLE) et les CE de l’INSA, de l’INP, de l’INRA et de l’ENAC (qui héberge maintenant les enfants du CLE)

4. Continuer d’intervenir pour pérenniser les conventions passées entre le CNRS et l’UPS, l’INSA permettant aux enseignants-chercheurs de partager leur repas avec leurs collègues du CNRS, et de même :

5. Agir auprès des autres universités UTM, USS, INP pour améliorer les conditions de restauration des collègues qui travaillent loin du campus (IMFT, N7, 36 ponts, etc.)

6. Fêter régionalement en 2007 le cinquantenaire du CAES du CNRS, en réunissant les collègues investis dans les activités des CLAS (Toulouse, OMP, DSI, etc.) et des SERAS (photo club Nicéphore, plongée, etc.) en développant par exemple un jumelage culturel avec le théâtre Jules Julien ?

... et donc POUR la liste de syndiqué(e)s et de non syndiqué(e)s
PRESENTEE par le SNTRS-CGT, le SNCS-FSU et soutenue par SUD-RECHERCHE

car en atteignant le quorum, vous éviterez ainsi un second tour coûteux

PDF - 36.8 ko

Navigation

Annonces

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur