1er Mai 2015 à Toulouse

Départ de la manif à 10h place du Capitole
mardi 28 avril 2015
par  admin.midi-pyrenees

TOUS ENSEMBLE CONTRE L’AUSTERITE, POUR LE PROGRES SOCIAL, LA PAIX ET LA SOLIDARITE

A l’occasion des élections, les salariés, précaires, jeunes et retraités, ont montré leur colère et leur rejet des politiques menées par les gouvernements successifs en France et en Europe. En Mars 2015, les choix politiques du gouvernement ont de nouveau été remis en question par l’abstention, par le “basculement” politique des départements et par l’audience accrue et très dangereuse du Front National.

En Haute-Garonne comme partout, depuis des mois, les travailleurs disent : « Non à l’austérité, non à la réduction des dépenses publiques, non au Pacte de responsabilité »

Pour l’instant, répondant aux exigences de l’Union Européenne et du patronat, collant au mot les intentions du Traité trans- atlantique, le gouvernement reste sourd aux aspirations du peuple en poursuivant et en aggravant l’austérité !
Partout en Europe, les salariés sont appelés à se rassembler, à manifester, pour stopper l’austérité et sa généralisation, pour promouvoir d’autres alternatives porteuses de progrès social.

Un autre partage des richesses est possible. Une protection sociale et des services publics renforcés, au service du vivre ensemble et du développement durable, l’augmentation des salaires, des pensions et des minima sociaux, le temps et les conditions de travail : nous voulons en parler car c’est là et nulle part ailleurs que se trouvent les solutions à la crise !!!

En France, depuis 2002, les réformes et lois sont d’une grande cohérence : l’Austérité et l’organisation territoriale du pays sont au service exclusif de la libéralisation et de la privatisation à outrance pour des profits exclusivement reversés aux actionnaires.
Les parlementaires ont voté ces lois mais le gouvernement a aussi usé de la force avec le 49-3 sur la Loi MACRON. L’opposition à cette politique, les revendications et solutions alternatives sont aujourd’hui bâillonnées et exclues du débat public. Si l’on ajoute les discriminations et la répression syndicale dans le privé comme dans le public, oui, la démocratie est en danger !! Le projet de loi sur le renseignement renforce cette menace à un niveau jamais atteint.

Le 1er Mai 2015, les organisations syndicales de Haute-Garonne CGT, FSU, Solidaires et UNEF appellent à manifester :
- Contre toutes les politiques d’austérité qui servent les puissants et ruinent les populations ;
- Contre les réformes structurelles qui minent les droits des salariés, favorisent les licenciements et la casse de l’emploi pour satisfaire les exigences les plus brutales du patronat et de la finance internationale ;
- Contre toutes les mesures de destruction de nos garanties collectives (Code du Travail, Conventions collectives, Statuts, Justice Prud’homale...)
- Contre la confiscation de la partie socialisée de nos salaires et pour réaffirmer que les cotisations « patronales » et salariales sont nos droits à la retraite, à la santé, aux allocations familiales, à l’assurance chômage...
- Contre les logiques de destruction des droits à la retraite mises en œuvre par les gouvernements successifs ;
- Contre la casse des services publics et de la sécurité sociale ;
Pour sortir de la crise, il est temps de satisfaire les revendications de justice et de démocratie.

Il n’y a d’autres solution que l’engagement de la jeunesse, des précaires, des salariés et retraités, pour défendre leur droit à l’éducation et la formation pour tous, à l’emploi, à un vrai salaire et une retraite digne de ce nom, à une protection sociale solidaire, égalitaire et non commerciale, à des services publics destinés à satisfaire les besoins de la population.

Le 1er mai 2014, journée internationale de manifestations et de revendications, les organisations syndicales de la Haute-Garonne CGT, FSU, Solidaires et UNEF affirment la solidarité internationale des travailleurs et des peuples contre toute austérité ! Elles affirment solennellement que ce sont les politiques d’austérité et de régression sociale qui permettent aux mouvements réactionnaires ou fascistes d’envahir les espaces politiques et médiatiques. Elles rappellent leur opposition à toutes les formes de discrimination et d’exclusion, au racisme, à l’antisémitisme et à la xénophobie et réaffirment les traditions syndicales de solidarité intergénérationnelle, interprofessionnelle et internationaliste.

Manifestations à TOULOUSE, départ à 10h de la place du CAPITOLE


Annonces

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur