7 juin 2013 - Rencontre avec délégué régional CNRS DR14

jeudi 13 juin 2013
par  admin.midi-pyrenees

Compte rendu rencontre Délégué Régional DR14 section SNCS-MIP le 7 juin 2013.
Par Maud Leriche et Nicolas Borot, membres du bureau.
En présence de Carine Desaulty, adjointe du délégué régional.
3 thèmes ont été abordés : la précarité, la politique de site et l’IDEX UNITI.

Précarité

Nous avons évoqué le contexte de l’augmentation de la précarité dans notre secteur :
évolution de la recherche depuis une dizaine d’année via un transfert des moyens qui s’est traduit par une augmentation des CDD (apparition de l’ANR notamment). Attention ceci ne traduit pas réellement une augmentation des moyens globaux comme le montre les analyses de budget de Henri Audier.

Dans le contexte de la réduction d’effectifs dans la fonction publique, le secteur de l’ESR a été relativement préservé remarque PM.

Nous soulevons le problème des CDD qui ne sont plus renouvelés au delà de 4 ans suite à la loi Sauvadet.

Réponse de PM et CD : au niveau RH, la DR14 est très attentive à ce problème et les prolongations de contrat sont défendues si besoin de façon individuelle. De plus, la DR14 a mis en place un accompagnement des CDD et a signé une convention avec l’APEC (Association Pour l’Emploi des Cadres).

Nous posons le problème de la perte de compétence et du gâchis que cela représente.

Réponse de PM et CD : il y a une volonté à la DR14 de recruter les CDD au bon niveau, de ne pas se laisser bloquer par les dates butoirs (seulement 3 échecs sur 53 demandes de prolongation de CDD aux Instituts). De plus, le recrutement de jeunes diplômés est privilégié, le CDD CNRS devenant une première expérience professionnelle valorisable pour la suite de la carrière. A l’UPS, la CDIsation se fait à 3 ans ce qui limite de fait la durée des CDD.

Nous discutons de la résolution du CS du CNRS sur l’emploi scientifique et du problème des docteurs qui se trouvent dans un contexte de diminution des possibilités de recrutement.

Réponse de PM et CD : il y a des pressions pour faire reconnaître le diplôme de docteur dans le secteur privé au niveau du MESR et du PRES. Nous leur répondons que le seul moyen est d’arriver à faire reconnaître le diplôme de docteur dans les conventions collectives…

Suite à ces discussions, nous insistons sur le problème de l’utilisation abusive des CDD qui est faite dans l’ESR (recrutement de « postdoc » sur des postes niveau ingénieur par exemple).

Quelques possibilités d’amélioration des services de la DR14 aux CDD sont proposées par CD :
- Faire de la publicité des accompagnements existants auprès des CDD ;
- Sensibiliser les labos pour recruter les personnes au bon niveau ;
- Elaborer un memento pour les CDD

Politique de site et IDEX UNITI

PM souligne que l’IDEX ne regroupe plus seulement les seuls Labex. Nous soulevons le problème de l’évaluation des projets dans le futur IDEX et arguons que cela ne sera finalement qu’un guichet supplémentaire et encore du temps perdu à écrire des projets.

PM indique que l’évaluation de ces projets se fera par un comité d’arbitrage (composition ?, désignation ?). Il souligne que le montage de ce projet (l’IDEX) a amélioré la communication entre les partenaires du site. Il explique que, pour lui, le CNRS joue le rôle de temporisateur au PRES entre les partenaires du site ; il nous fait bien comprendre que le CNRS calme les ardeurs indépendantistes et les penchants belliqueux de certaines universités. PM participe à la réunion hebdomadaire du directoire du PRES du vendredi matin mais aussi aux réunions sur le thème de la recherche et du doctorat.

Nous évoquons la mode de la valorisation liée aux sensibilités de notre ministre et soulignons que le problème de la valorisation en France ne vient pas de la recherche publique mais du manque d’interlocuteurs valables du côté du monde industriel…

Nous discutons ensuite du projet de convention de site CNRS – université de Toulouse qui doit bientôt être signée et couvre la période 2011-2015.

PM nous rappelle que la volonté de mettre en place des conventions de site plutôt que des conventions bilatérales CNRS – université truc est une volonté de Fuchs au CNRS. PM explique que la 1ère version de la convention CNRS – université de Toulouse a été rédigée par les directeurs d’instituts du CNRS après discussion avec les VP des CS des universités toulousaines.
PM indique qu’il sera très attentif à ce que l’argent de l’IDEX soit attribué aux labos. Le CNRS sera responsable de la construction du Centre de Biologie Intégrative.


Annonces

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur