17 février 2012 - Rassemblement devant la DR CNRS Midi-Pyrénées

mardi 14 février 2012
par  admin.midi-pyrenees

Le 17 février 2012, un Conseil d’Administration extraordinaire est convoqué pour adopter le plan d’action RGPP du CNRS. C’est l’occasion de revendiquer tous ensemble nos positions.

Le 17 février 2012, un Conseil d’Administration extraordinaire doit adopter le plan d’action RGPP du CNRS. C’est l’occasion de revendiquer tous ensemble nos positions.

L’intersyndicale Recherche Enseignement Supérieur de Toulouse appelle l’ensemble des personnels de tous les établissements d’enseignement supérieur et de recherche à venir manifester pour :

EXIGER L’ABANDON DES PLANS D’ACTION RGPP DE TOUS LES EPST ET L’ABANDON DE LA MISE EN PLACE DES IDEX

MANIFESTATION
DEVANT LA DÉLÉGATION RÉGIONALE DU CNRS
16, avenue Edouard Belin - Toulouse

VENDREDI 17 FÉVRIER 2012 À 12H30

ET DEFENDRE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET LA RECHERCHE PUBLIQUE EN AFFIRMANT LEUR OPPOSITION :
- NON aux procédures de mutualisations et d’externalisation
- NON à la création de « plateformes de services » partagés entre les organismes et les universités au détriment de la création de postes statutaires
- NON à la transformation des organismes de recherche en agences de moyens : « délégation de gestion » des moyens aux universités ; augmentation du « financement sur projets » ; suivi des préconisations des évaluations de l’AERES...
- NON à la réforme du statut des chercheurs : instauration d’un concours commun entre EPST et rapprochement des statuts de chercheurs et enseignants-chercheurs
- STOP aux pénuries budgétaires et aux baisses des crédits de base dans les laboratoires
- STOP à la précarité massive : érosion de l’emploi statutaire et recours systématique aux recrutements contractuels
- STOP à la mise en place de l’IDEX « UNITI » préparant la liquidation des statuts de tous les personnels, de tout fonctionnement démocratique et collégial

Organisation signataires : CGT, SGEN-CFDT, FO, FSU, SUD, UNSA

PDF - 39.3 ko

Compléments :


Analyse du premier dossier T-IDEX

Analyse du deuxième dossier T-IDEX UNITI


Communiqué des organisations syndicales de l’Université Paul Sabatier

Le projet IDEX-2 nommé UNITI ici à Toulouse a été sélectionné et est maintenant enfin librement accessible à la communauté Toulousaine. Au moment où de plus en plus de personnels et d’étudiants lisent le texte et s’inquiètent notamment du mode de gouvernance autoritaire qu’il prône pour imposer une université à deux vitesses, les représentants des organisations syndicales, reçus mardi 7 février par la direction de l’UPS, se déclarent attérés par le décalage entre le discours tenu par le président de l’UPS et le texte écrit. Celui-ci n’a eu de cesse de répéter que tout restait à faire dès lors que nous demeurions dans les grandes lignes du projet accepté par le ministère. Cependant, non seulement il ne nous a pas été possible de connaître précisément quelles étaient ces « grandes lignes » mais les réponses faites à nos questions n’ont fait qu’accroître les incertitudes et la confusion. A titre d’exemple, en contradiction totale avec les termes du texte UNITI, le président de l’UPS a répété que la fusion des universités toulousaines n’était pas à l’ordre du jour. Qu’il n’ait pas lu ce texte ou qu’il feigne de ne pas le connaître, un tel écart ne peut relever que d’une duplicité rendant impossible tout dialogue.

Les représentants syndicaux prennent acte de ce blocage ; ils déplorent une telle attitude qu’ils trouvent indigne et lourde de conséquence. Dans ce discours incohérent, ils comprennent qu’on veut à nouveau les priver de leurs droits les plus élémentaires. Dans l’attente des prochaines élections aux conseils centraux (26 et 27 mars 2012) et en l’absence d’ordre du jour clair, ils ne souhaitent pas prendre part à quelque groupe de travail que ce soit qui serait initié par l’actuelle équipe présidentielle porteuse de ce projet. Ils demandent à cette même équipe d’informer rapidement par tous les moyens les personnels et les étudiants. Ils rappellent qu’une assemblée générale des personnels (à laquelle l’UNSA n’était pas représenté) réunie mardi matin 7 février à l’UPS, a voté à l’unanimité une motion rejetant les objectifs comme l’esprit de l’Idex UNITI et appelant vigoureusement les CA à ne pas voter l’adoption du pacte présenté dans ce texte.

Ferc-Sup CGT Paul Sabatier, SGEN, FSU, Sud-Solidaires, UNSA


Textes sur l’UNITI
- Sur le site de l’UPS
- Sur le site de l’INP
- Sur le site de l’UTM
- Sur le site de l’UT1 (rien le 14/2)
- Sur le site du PRES
- Sur le site de l’ISAE (rien le 14/2)
- Sur le site de l’INSA


Position des élus enseignants-chercheurs du CA de l’INSA de Toulouse sur le dossier soumis à l’IDEX

Elus E/C du CA : S. Ben Dhia, C. Cabassud, B. Chaudret, C. Chassot, J. Grisolia, C. Guigui, M.J. Huguet, O. Mazet, G. Motet, P. Pinel, B. Raquet, J.P. Vila.

Contexte au 9 février 2012 :

L’INSA est impliqué dans une réponse d’appel à projets dits « d’initiative d’excellence » (IDEX). Le projet soumis le 8 décembre 2011 et retenu par le Ministère début février 2012 implique plusieurs autres établissements et instituts d’enseignement et/ou de recherche du pôle toulousain. Il pose les bases d’une future Université de Toulouse unifiée.

Un document de trois pages décrivant la vision générale du projet a été présenté et débattu lors du Conseil d’Administration (CA) du 18 novembre 2011. Ce document n’a pas été validé mais une motion (jointe en fichier attaché) a été retenue, énonçant les valeurs souhaitées par le CA dans l’élaboration du projet.

Le texte complet décrivant le projet a été diffusé aux membres du CA le 24 janvier 2012. Ce document n’a pas encore été soumis pour étude et validation en CA.

Au lendemain du 6 février, un « petit déjeuner du CA » s’est tenu pour échanger sur le texte du projet. Note : les petits déjeuners du CA ont vocation à permettre de débattre sur certains sujets sans prendre de décisions.

Position des élus E/C du CA de l’INSA :

Dans ce contexte, les élus E/C du CA, toutes listes confondues et à titre personnel car n’ayant pas eu le temps de consulter leurs mandants, expriment à l’unanimité une position dont le contenu se résume en 3 points :
- 1. Interrogation sur l’écart entre la motion votée par le CA du 18/11, qui prônait le respect d’un certain nombre de valeurs, et le texte du projet soumis à l’IDEX, en désaccord avec ces valeurs, notamment sur le caractère élitiste et le cadre de gouvernance centralisé proposé dans le projet.
- 2. Non adhésion au projet considéré comme très mauvais pour l’INSA et d’une façon plus générale pour l’enseignement supérieur et la recherche.
- 3. Volonté que tous les personnels de l’INSA soient informés du contenu du projet, qu’ils soient consultés sur leur adhésion ou non au projet et sur les suites à y donner, et qu’un CA extraordinaire soit organisé pour acter la participation ou non de l’INSA à ce projet.

A ce stade de la réflexion, il nous paraît important que tous les personnels de l’INSA soient informés :
- nous vous invitons ainsi à prendre connaissance du document soumis à l’IDEX ;
- nous souhaitons échanger avec vous pour prendre position collectivement sur le projet et sur les suites éventuelles à lui donner, sachant qu’il nous a été affirmé le 7 février dernier que son contenu pouvait être revu profondément dans le cadre d’une concertation inter établissements.

Une AG sera organisée le 16 février 2012 à 13h30 dans l’amphi Vinci de l’INSA.

Les membres élus enseignants-chercheurs du CA de l’INSA de Toulouse


Annonces

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur