25 Novembre 2011 - Visite du DGDS du CNRS

jeudi 24 novembre 2011
par  admin.midi-pyrenees

A l’occasion d’une tournée nationale d’accompagnement de la RGPP, X. Inglebert, DGDR du CNRS, est de passage à Toulouse. La section locale du SNCS refuse de le rencontrer.

Vous trouverez ci-dessous le tract de l’intersyndicale SNTRS-CGT, Sud-Recherche et SNCS-FSU, qui sera distribué demain, à l’occasion de la visite de Xavier Inglebert, Directeur Général Délégué aux Ressources du CNRS, à Toulouse.

Les syndicats signataires ont décidé de refuser de rencontrer le DGDR à 16h30, considérant qu’il ne vient que dans un but : faire passer la pilule aux personnels et les endormir, tandis que la précarité explose et s’institutionnalise, la délégation globale de gestion et les plateformes de services partagés se mettent en place, avec à la clé une suppression de fonction support et d’externalisation de services à terme, externalisations qui seront facilités par les mutualisations de services, en cours de mise en place, au détriment du service de proximité... Bref, dans toute la fonction publique, RGPP est une réalité concrète qui signifie recul du service public, précarisation et perte de savoir-faire et de compétences, d’intérêt au travail et concurrence entre personnels, entre services et entre établissements, uniquement motivée par une recherche d’économie au détriment de la qualité du service rendu. Pourquoi ce serait différent dans la recherche, dernier pan du service public à mettre en place la RGPP ?

Nous appelons donc à soutenir les personnels des fonctions support reçus tout au long de la journée en venant nombreux :
· A 10h30 devant le CEMES
· A 14h00 devant la DR du CNRS

Bien entendu, les syndicats signataires appellent les personnels à rester vigilants et critiques face au discours de Xavier Inglebert et appellent leurs militant à intervenir partout où ils le pourront au cours des AG.

La lutte continue et la RGPP ne passera pas !!


Vendredi 25 novembre 2011
Xavier Inglebert, Directeur Général Délégué aux Ressources est à Toulouse pour parler de la RGPP

Il vient négocier l’accompagnement d’un plan social au CNRS suite au rapport d’audit sur les fonctions support

- à 9h il convoque les personnels de la DSI chargés de mettre en place les outils logiciels indispensables à la mutualisation des services
- à 10h30 il convoque les agents des fonctions supports des laboratoires, eux qu’il envisage de regrouper dans des services centralisés, mis sous son autorité directe ou celle du président d’université (pour les unités soumises à la délégation globale de gestion)
- à 14h00 il convoque les personnels de la délégation régionale qui seront les premiers touchés par les mutualisations de fonctions régionales et nationales
- à 16h30 il souhaite rencontrer les organisations syndicales

Nous n’irons pas ! Non à ce plan social, non à la RGPP !

La RGPP dans toute la Fonction Publique, c’est :

- des suppressions d’emploi alors que la précarité touche 1/3 des agents
- des mobilités forcées
- la non reconnaissance des métiers et des compétences
- la perte des savoir-faire
- des conditions de travail dégradées
- une centralisation inefficace
- des externalisations possibles de services entiers
- ...

Nous n’en voulons pas !

SNTRS-CGT - SUD-Recherche - SNCS-FSU


Annonces

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur