Lettre aux ministres de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche et de la Culture sur le devenir des personnels du Musée national de l’Education" (14/12/2010)

mercredi 15 décembre 2010
par  Administrateur

Meudon, le 14 décembre 2010

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale,

Madame la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche,

Monsieur le Ministre de la Culture

Objet : Le devenir des personnels du MNE

Madame la Ministre,
Messieurs les Ministres,

Sans tenir aucun compte de la mobilisation des personnels ni des propositions de la communauté des sciences de l’éducation pour renforcer l’engagement de l’INRP au service de la communauté éducative et de recherche, vous avez décidé de dissoudre cet institut et d’en intégrer la majeure partie à l’ENS de Lyon, sans autonomie institutionnelle ni financière.

Le décret de dissolution ne se préoccupe en aucune façon du devenir des personnels de l’institut exerçant leurs fonctions au MNE (Musée de l’éducation). Nous contestons ces choix et notamment la séparation du MNE du reste de l’institut qui vont à l’encontre des propositions des personnels et de leurs organisations syndicales représentatives pour l’évolution de l’institut.

Dans le même temps vous avez confié à l’IGAENR et l’IGAC une mission sur le devenir du Musée national de l’éducation (MNE) installé à Rouen et qui est partie intégrante de l’actuel INRP. Nous déplorons que les inspecteurs n’aient pas pris la peine de s’entretenir avec les personnels du MNE dans le cadre de cette mission. Nous ne pouvons admettre que les personnels du MNE se retrouvent dans une situation sans avenir.

La situation des personnels du musée ne cesse de se dégrader depuis des mois. Sur un effectif théorique de 31 postes, seuls 22 sont actuellement pourvus. Ils n’ont pu jusqu’ici bénéficier d’aucun dispositif d’accompagnement leur permettant de faire un point sur leur situation professionnelle et leur avenir. De plus, la direction de l’INRP, en lien avec vos services, refuse les demandes de mobilité.

Les personnels du MNE et leurs représentants syndicaux au CHS ont alerté à plusieurs reprises la direction de l’INRP sur les graves dommages psycho-sociaux qu’ils subissent dans cette période du fait de l’incertitude sur leur sort à court terme et d’une organisation défaillante du travail. Votre action précipite ainsi ces personnels dans une situation de souffrance au travail que nous dénonçons.

C’est pourquoi, nous exigeons la publication immédiate du rapport des inspections générales sur le MNE, afin de connaître les raisons qui peuvent motiver votre décision d’amputer l’INRP de ce musée. En ce qui concerne les personnels, nous vous demandons instamment de répondre à leur inquiétude et de mettre en œuvre des réponses à toutes les demandes individuelles.

En vous rappelant notre attachement indéfectible au service public de l’Education, de la Recherche et de la Culture, nous attendons une prompte réponse de votre part.

Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, Messieurs les Ministres, l’expression de ma très haute considération.

Patrick Monfort
Secrétaire général du SNCS-FSU


Navigation

Articles de la rubrique

Annonces