Conseil scientifique du 2 février 2009, débats

lundi 2 février 2009
par  Webtine

Intervention de Ivan Lorgeré, (extrait du PV du CA)

I. LORGERE estime que la présidence de l’UPS 11 a accompli un travail énorme pour défendre
la place de l’Université dans le cadre de ce plan « Campus », imposé par le gouvernement.

Néanmoins, au regard des conditions d’élaboration de ce projet, il ne s’agit pas du projet de
l’Université Paris-Sud 11 dont la véritable première ébauche avait été déposée en juillet dernier.
Le projet initial de l’Université consistait à se moderniser et à se reconstruire, dans la vallée, dans
ce beau campus où elle se situe en partie aujourd’hui (avec des extensions sur le petit « plateau »
en cas de nécessité) et qui est bien desservi par les moyens de transport.

La motion que plusieurs membres du CS proposent aujourd’hui s’appuie sur celle adoptée à
l’unanimité par le CA du 15 décembre dernier. Le constat est que les conditions actuelles
d’élaboration de l’opération ne répondent pas aux principes définis par le CA pour plusieurs
raisons :

* le calendrier imposé s’illustre par une très grande précipitation et ne permet pas aux instances

de l’Université de jouer leur rôle de concertation pour un projet pédagogique et scientifique
cohérent ;

* la baisse des moyens humains et budgétaires alloués à l’Université en 2009 contredit la volonté
réelle du gouvernement de financer ce type de projet ;

* le manque d’informations sur les moyens prévus et, en particulier condition sine qua non, les moyens permettant à l’Université de fonctionner normalement en termes de sécurité et à court
terme.

C’est pourquoi, les conditions d’élaboration n’étant pas réunies convenablement, ils appellent le
CA à rejeter le projet imposé pour que l’Université puisse construire son propre projet.

Proposition de motion

Les élus du Conseil Scientifique constatent que les conditions actuelles d’élaboration de l’opération campus pour l’Université Paris Sud ne répondent pas aux principes définis par le Conseil d’Administration de l’Université dans la motion votée à l’unanimité le 15/12/2008.

En effet

- Le calendrier imposé ne permet pas aux différentes instances de l’Université Paris sud de jouer pleinement leur rôle dans l’élaboration concertée d’un projet pédagogique et scientifique cohérent.
- Les moyens humains et budgétaires alloués à notre université en 2009, ainsi que leur diminution programmée en 2010 et 2011, ne permettent pas le développement des activités de formation et de recherche dans de bonnes conditions. Ils sont également en contradiction flagrante avec les ambitions affichées par le gouvernement pour l’opération campus.
- Les conseillers ne disposent d’aucune information sur les moyens prévus, notamment pour la remise aux normes des installations universitaires existantes, indispensable à la continuité des activités de notre Université en l’attente de l’installation dans des locaux neufs ou entièrement rénovés.

En conséquence, les élus du Conseil Scientifique émettent un avis défavorable à l’adoption par le Conseil d’Administration de l’Université du projet de l’opération campus qui lui sera présenté lors de sa prochaine séance.

Après débats et suspension de séance, cette dernière motion n’a pas été mise au vote. C’est la motion suivante qui a été adoptée :

Motion finalement adoptée

Le CS approuve à la majorité (1 abstention) la motion suivante : « Le CS considère que le projet Campus , tel qu’il a été présenté ce jour par le Président de l’Université et guidé par les principes intangibles du Schéma Directeur d’évolution des implantations de l’Université Paris-Sud 11, est susceptible de mettre l’Université dans des conditions améliorées de développement de la Recherche.

Le CS mandate 6 membres du Conseil dans le cadre de la Commission « Positionnement et Phasage du projet Campus » pour préciser ce Schéma Directeur Global d’Evolution du Patrimoine de l’Université Paris-Sud 11. »


Annonces

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur