Rassemblement samedi 6 février, 14h00, ministère de l’immigration et de l’identité nationale.

samedi 6 février 2010
par  Webtine

Snesup-Orsay et SNCS-Orsay s’associent à cet appel et appellent les militants à y répondre. Nombreux.


L’UNEF appelle à un rassemblement pour la régularisation des étudiants sans papiers samedi 6 février 2010 à 14h devant le ministère de l’immigration et de l’identité nationale.

Lors de ces deux derniers mois, l’UNEF a mené une campagne sur tous les campus universitaires pour exiger la régularisation des étudiants sans papiers, et la mise en place d’un titre pluriannuelle de séjour.

Une situation inacceptable pour les étudiants.

Depuis quelques années, le gouvernement a mis en place des mesures restreignant la possibilité d’étudier en France pour les étrangers : difficultés à obtenir un visa d’étude via les CEF, sélection dans la plus grande opacité, refus non motivés, recours impossibles, difficultés d’obtenir ou de renouveler chaque année son titre de séjour en cas d’échec, de validation partielle ou de changement de filière. Les étudiants étrangers doivent donc faire face à une machine administrative implacable qui fait basculer des centaines d’entre eux dans l’irrégularité.

L’intrusion des préfectures dans les parcours universitaires porte atteinte au droit d’étudier et est contraire à toute considération pédagogique et scientifique. Ce n’est pas aux préfets mais aux universités de décider qui a le droit d’étudier !

L’arrestation récente des deux étudiantes comoriennes à Pau le 25 janvier 2010 pourtant exemplaire dans leur scolarité montre l’acharnement du gouvernement à faire de chiffre en terme d’expulsion des sans papiers. L’UNEF demande aujourd’hui leur régularisation, ainsi que celle de Achraf LER OUANZI, étudiant sans papier à Paris 11 retenu en centre de rétention.

A cette précarité administrative, s’ajoute l’exclusion des étudiants étrangers au système d’aide sociale français, et l’absence de dispositifs pédagogiques pour permettre leur réussite au sein de l’université française.

30 000 pétitions signées : l’UNEF demande des réponses à Eric Besson.

Suite à la campagne de l’UNEF, c’est plus de 30 000 étudiants qui demandent aujourd’hui à Eric Besson de régulariser les étudiants sans papiers, ainsi que la mise en place du titre pluriannuel de séjour.

L’UNEF appelle les étudiants et les citoyens à exprimer leur soutien à tous les étudiants sans papiers et à faire entendre leur revendication d’un titre pluriannuel de séjour à Eric Besson, lors du rassemblement du samedi 6 février à 14h devant le ministère de l’immigration et de l’identité nationale


Annonces

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur