Plateau de Saclay : opération d’intérêt national ou caprice présidentiel ? (signez la pétition pour un moratoire, 6 décembre 2008)

samedi 13 décembre 2008
par  Webtine

"Oui, cher Christian Blanc, le Plateau de Saclay, [...] cela sera au coeur des priorités de mon mandat présidentiel, chère Valérie Pécresse. " annonçait le 5 juin 2007, Nicolas Sarkozy dans un hommage à Pierre-Gilles de Gennes, article extrait de la VRS 375, page 16.

Pour un moratoire sur le plan Campus, signez et faites signer la pétition :

http://www.plan-campus-paris-sud.org/anciennePetitionPlanCampus.html

Plateau de Saclay : opération d’intérêt national ou caprice présidentiel ?

Christine Eisenbeis, Denis Jouan, inter-sections SNCS Paris-Sud

PDF - 51.4 ko
Version PDF de l’article

"Oui, cher Christian Blanc, le Plateau de Saclay, [...] cela sera au coeur des priorités de mon mandat présidentiel, chère Valérie Pécresse. " annonçait le 5 juin 2007, Nicolas Sarkozy dans un hommage à Pierre-Gilles de Gennes.

Depuis la mise en place des nouveaux conseils de l’université Paris Sud 11 en juin 2008, tout fonctionne au grand galop. Le 3 juillet, le CA examine le projet de plan campus, qui prévoit la rénovation de campus de l’université, en particulier d’Orsay, et le déménagement de plusieurs laboratoires , mais aussi l’arrivée sur le plateau de Saclay de plusieurs grandes écoles, dont rien de moins que l’École Centrale de Paris, ou l’ENS de Cachan. Juste après le 13 octobre, date du bouclage par les conseils (CA, CS, Cevu) du dossier de contrat quadriennal, la nouvelle tombe dans ... le Parisien du 17 octobre : "La fac d’Orsay pourrait déménager en totalité [dans le cadre de l’OIN, opération d’intérêt national pilotée par le gouvernement.]" !! M. Christian Blanc, secrétaire d’Etat chargé du « développement de la région capitale », prend les rênes du projet, et le président de la fondation "Digiteo - Triangle de la physique", plus proche du ministère de la recherche et des structures régionales, démissionne.

Après l’effet d’annonce, tout reste à préciser. Qui financerait un tel projet pharaonique de déplacement de quelques kilomètres alors que l’argent manque pour finir les lignes du synchrotron Soleil, et que, déja dans le plan campus initial, les dividendes résultant du placement de la vente d’un morceau d’EDF n’auraient pas suffi ? Qui va gouverner ? La fondation ou bien l’Établissement public d’un type nouveau", annoncé lors du conseil des ministres du 12 novembre, qui "devra répondre aux besoins de valorisation des travaux de recherche et de développement économique du cluster [...]". Et surtout quel rôle va bien pouvoir continuer à jouer l’université qui était la première concernée par le plan campus ?

Quels sont les enjeux véritables dans le paysage national actuel d’une recherche et d’un enseignement supérieur bombardé de toutes parts ? Grands sont les risques de dissolution de l’université et de la recherche fondamentale dans un établissement public centré sur la valorisation ou dans une fondation privée opaque. Risques financiers dans un contexte de partenariat public privé, d’opération immobilière de grande ampleur sur patrimoine foncier public attractif, et de "financements innovants pas encore pratiqués en France". Risques de restructurations, de plan emploi.

C’est dans l’urgence que l’on somme les directeurs de département et de laboratoires de se prononcer sur le projet de déménagement [48 heures], que l’on somme les labos de travailler à un projet de restructuration pour un campus scientifique [une semaine], que l’on somme deux experts de mesurer l’impact financier d’un déménagement du campus d’Orsay versus la rénovation [2 semaines]. Effectivement il y a urgence, urgence à enfin donner aux étudiants, scientifiques, à tous les personnels de l’université Paris-Sud 11 des conditions de travail dignes, des bâtiments chauffés, sains, mis aux normes de sécurité, un environnement attractif. Urgence que le projet de Christian Blanc risque fort, en focalisant sur le prestige à long terme, de reporter à la Saint Bling-Bling.


Pour un moratoire sur le plan Campus, signez et faites signer la pétition :

http://www.plan-campus-paris-sud.org


Annonces

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur