20 Octobre 2008 - Tous à la Délégation Régionale Midi-Pyrénées

mercredi 15 octobre 2008
par  admin.midi-pyrenees

A l’occasion du conseil scientifique du CNRS
Lundi 20 octobre 13 heures
Tous à la délégation régionale du CNRS !
Contre la déCNRSisation de la recherche et les suppressions de postes.
Pour décider des actions futures.

Fait à Toulouse le 15 octobre 2008 par l’Intersyndicale de la Recherche en Midi-Pyrénées : SNTRS CGT, FERC-SUP CGT, SNCS FSU, SGEN-CFDT RECHERCHE EPST, SUD RECHERCHE-EPST,
SNESup FSU, SNPREES FO

A l’occasion du conseil scientifique du CNRS

Lundi 20 octobre 13 heures

Tous à la délégation régionale du CNRS !

Contre la déCNRSisation de la recherche et les suppressions de postes.

Pour décider des actions futures.

Le gouvernement vient de garantir à hauteur de 360 milliards les spéculations de banquiers. En
même temps, il refuse de combler le budget de la sécu dont le déficit est de 9 milliards et asphyxie
l’hôpital public. Il détruit le service public en supprimant 30 000 postes de fonctionnaires en 2009.

900 postes sont supprimés dans les universités et les EPST.
Pour le CNRS : 133 postes d’ITA supprimés, 158 post-doc,
et 90 postes de chercheurs supprimés par le dispositif des "Chaires".

Désassociation massive des UMR.
La direction du CNRS amorce une politique de désassociation. En effet, elle annonce un objectif de
délabellisation de plus de 50% des UMR d’ici 2013 ! Elle commence dès cette année avec quelques
UMR de la vague C (Est de la France et une partie de la région parisienne). Elle va, de fait,
demander au Conseil Scientifique du CNRS les 20 et 21 octobre d’entériner ces premières
désassociations qui n’ont pas de justification scientifique.

Création de chaires juniors = suppression de postes de chargés de recherche.
En même temps, la direction du CNRS annonce la création de 90 chaires juniors pour certains
maîtres de Conférences des Universités, (130 chaires prévues pour l’ensemble des EPST). C’est la
disparition programmée des chercheurs à temps plein. Pour initier ce processus, la direction utilisera
l’arrêté d’ouverture des concours chercheurs soumis le 20 octobre au Conseil Scientifique : 90
postes de CR vont disparaître.

Eclatement du CNRS.
Avec la complicité active de la direction du CNRS, le ministère prépare l’éclatement du CNRS en
instituts autonomes, fonctionnant en agences de moyen. C’est le retour en arrière sur les
engagements pris par V. Pécresse en juin 2008. Des disciplines comme l’informatique et certains
pans des sciences du vivant risquent de sortir de l’organisme.

Nous refusons la délabellisation injustifiée des UMR
et la réduction des recrutements des chargés de recherche et des ITA.
Nous refusons la mise en oeuvre par la direction du CNRS du
démantèlement souhaité par le gouvernement.

RdV à 13h, lundi 20/10/08, devant la délégation régionale du CNRS 16, av du E. Belin - Campus Scientifique de Rangueil

Cette action se fait dans le cadre de l’appel national pour le 20 octobre lancé par
SNTRS-CGT, SNCS-FSU, SGEN-CFDT RECHERCHE EPST, SNPREES-FO, SNPTES-UNSA et SLR.


Téléchargez le tract au format PDF


Documents joints

PDF - 66.2 ko
PDF - 66.2 ko

Annonces

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur