9 avril 2008 - AG contre l’exclusion des SHS du CNRS

mercredi 2 avril 2008
par  admin.midi-pyrenees

Mercredi 9 avril 2008 de 13h à 15h
Université du Mirail - Maison de la Recherche - salle D31

Assemblée Générale !

Chercheurs, ITA, Enseignants/chercheurs, IATOS, Doctorants

Exclusion des SHS et restructuration du CNRS : Quelles conséquences ?

le Mercredi 9 avril 2008 de 13h à 15h
Université du Mirail - Maison de la Recherche - salle D31

Depuis le 27 mars 2007, date de la réunion du CA du CNRS, la place des Sciences Humaines et Sociales est largement remise en cause, en particulier concernant la Littérature, les Langues et les Arts. La réponse donnée par C. Bréchignac (présidente du CNRS) aux organisations syndicales (SNCS-FSU, SNESUP-FSU, SNTRS-CGT, SNPREES-FO, SLU) lors de l’entrevue du 25 mars est très claire :
« La pression extérieure pour retirer les SHS du CNRS est extrêmement forte. Dans le cadre d’un budget constant, il faudra faire des choix. Le CNRS défendra les équipements lourds, les réseaux d’instituts français à l’étranger, l’archéologie préventive (soutien à l’INRAP). Le reste peut être géré par les universités »

Chercheurs, Enseignants/chercheurs, ITA, Doctorants, Citoyens,
nous sommes tous concernés par cette éviction

-  Chercheurs SHS - C’est une remise en cause de vos statuts mais aussi de votre autonomie de recherche. Grâce à la modulation de service instaurée par la LRU, un chercheur rattaché à une université pourra avoir des obligations d’enseignement. Il devra également se soumettre aux politiques scientifiques locales.
-  Enseignants/chercheurs SHS - C’est la mort de vos disciplines car ce brusque afflux d’enseignants dans des disciplines peu professionalisantes, considérées comme superflues, annihilera tout recrutement pendant au moins une décennie, contribuant à la désaffection par les étudiants de vos filières.
-  Doctorants SHS - C’est aucun emploi académique pendant plusieurs années.
-  ITA SHS - C’est, dans le meilleur des cas, votre réaffectation dans une unité de « Science dure » ou dans un autre corps de l’état, dans le pire des cas, votre réorientation professionnelle avec à la clé, au bout de deux ans, votre placement d’office en disponibilité (cf. projet de loi relatif à la mobilité et aux parcours professionnels de la fonction publique).
-  IATOS - C’est une dégradation de vos conditions de travail car cet afflux de personnels à l’université se fera à moyens constants.
-  Chercheurs d’autres disciplines - C’est une première pierre à la remise en cause de la recherche fondamentale au sein du CNRS. Toutes les disciplines considérées comme non stratégiques risquent à terme d’être liquidées.
-  Citoyens - À travers la liquidation des SHS et de la recherche fondamentale, c’est la production d’un savoir critique qui est visée.

Décidons ensemble des moyens d’action !

le Mercredi 9 avril 2008 de 13h à 15h
Université du Mirail - Maison de la Recherche - salle D31

FSU (SNCS, SNESup), CGT (SNTRS, FERC), SUD-Recherche-EPST


Télécharger le tract au format PDF


Compte-rendu de l’AG

90 personnes ont participé à l’AG et échangé les informations connues et les analyses de la situation. Un texte relatif aux SHS sera proposé prochainement suite à ces discussions.


Documents joints

9 avril 2008
9 avril 2008

Annonces

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur